Atelier Le Beau Thé - Découvrez nos secrets de fabrication !

tea-tags-design-le-beau-the.jpg
 
Nous travaillons nos gammes comme des collections.
 
Sélection des papiers et des couleurs.


Sélection des papiers et des couleurs.

 
On s’amuse du paradoxe entre le vice et le bien-être.

A la différence des enseignes de prêt-à-porter nous ne sommes pas obligés de sortir et de proposer des collections plusieurs fois par an.  Et d’une année à l’autre nos collections ne sont pas dépassées, les plantes et les saveurs sont intemporelles, ou moins sensibles au temps.

L’avantage de créer des collections, c’est que nous avons la possibilité de travailler, de nous concentrer sur un univers particulier, sur des saveurs, sur des plantes, sur une histoire, sur des références... puis d’explorer un autre univers pour une autre collection. Travailler nos gammes de thés et d’infusions par collection nous permet donc de profiter des avantages créatifs sans subir les inconvénients auxquels sont confrontés les enseignes de prêt-à-porter.
 
Cette méthode de travail est inédite dans le secteur, nous sommes les premiers à travailler de cette façon. Et nous mettons un point d’honneur à accorder autant d’importance au goût qu’au plaisir des yeux et cela grâce à notre designer : Thuy Vy Do Huynh. C’est pourquoi nous nous positionnons comme une enseigne à mi-chemin entre l’épicerie fine et la création artistique. Il y a réellement des recherches de fond de chaque côté, que ce soit pour la sélection des plantes, pour la matière utilisée pour le sachet mais aussi pour le type de papier utilisé pour le packaging ou pour les tags.  

Une première collection qui nous ressemble.

A l’origine de cette collection de thés et d’infusions, il y a un constat de l’environnement dans lequel nous vivons : les gens que nous fréquentons sont pour beaucoup des bons vivants, des épicuriens, des fêtards ou des jouisseurs de la vie. Mais très paradoxalement, ils sont aussi à la recherche perpétuelle d’un mode de vie plus sain, de manger mieux, de consommer plus intelligemment... Pour eux, pour leur santé, pour leur longévité, pour le monde qui les entoure… Donc manger des légumes bio le lundi midi et boire une bonne pinte le lundi soir... et cela nous ressemble. On ne veut pas choisir ! Mais cela nous amuse aussi, on se rend bien compte du paradoxe.
                                                                                             
Alors on a décidé de travailler sur ce thème : le paradoxe entre le vice et le bien-être ; c’était aussi très drôle de réfléchir à des recettes, à des créations detox tout en parlant de vices. Notre fil rouge c’est de créer des mélanges de plantes et de fruits aux propriétés thérapeutiques efficaces et reconnues, bonnes pour la santé mais sans être ennuyeux. Ce n’est pas parce que c’est bon pour la santé que ça doit être soporifique ! 

Notre méthode de fabrication est unique et nous permet d’obtenir des recettes originales & singulières. Voici comment se décomposent nos 4 étapes :

1 - Sélection d’un thème

(la théorie) Nous commençons par définir un thème. Pour cette première collection il s’agit du vice qui sera la base de notre inspiration et de toutes nos recherches.
(la pratique) Nous avons donc sélectionné 4 vices : la paresse, l’ivresse, la gourmandise et l’exaltation électronique (comprenez une ivresse chimique).

2- Définition d’une problématique

(la théorie) Ce thème nous permet de définir une problématique qui nous permettra ensuite de sélectionner des plantes pour leurs vertus thérapeutiques et cela indépendamment de leur goût. A ce stade, nous nous concentrons sur les caractéristiques de chacune des plantes sans prendre en compte ce que nous souhaiterions retrouver comme saveurs.
(la pratique) Pour la paresse la problématique sera : comment retrouver l’énergie physique et mentale ?
Pour l’ivresse la problématique sera : peut-on accompagner et aider une personne qui a une gueule de bois et qui en subit ses effets indésirables ? 

3- … resolvable par un mélange de plantes

(la théorie) La réponse se trouve dans la sélection des plantes.
(la pratique) La paresse : des plantes énergisantes riches en caféine, théine, vitamine C….
L’ivresse : des plantes qui aideront notre foie à éliminer les toxines et à se detoxifier. 

4 - Une sélection minutieuse des meilleures plantes

(la théorie) Nous demandons donc à notre expert qui travaille depuis plus de 15 ans dans la sélection et l’importation de thés, de fruits et de tous végétaux susceptibles d’être infusés de nous trouver les meilleures plantes issues des meilleures plantations.
(la pratique) Nous sélectionnons donc volontairement beaucoup de plantes et de fruits pour chacune des futures recettes. De 20 à plus de 30 échantillons nous sont remis pour chacune des problématiques découlant de chacun des vices. Nous avons donc pour chacune des problématiques, une sélection de plantes qui y répondent parfaitement.

5- l’assemblage : une harmonie entre goût, odeur, aspect et couleur d’infusion 

Et nous commençons une longue période de tests qui porte sur : 

  • Le goût et l’odeur, trouver les meilleures combinaisons (nous sommes par exemple particulièrement fiers de notre dosage minutieux entre fleurs d’hibiscus, verveine menthe et queue de cerise pour la création « cure detox ») 

  • L’aspect, certaines plantes et certains fruits sont malheureusement beaucoup plus appétissants que d’autres, il nous faut jongler avec les différentes couleurs, textures… par exemple, le bouton de rose apporte une touche gourmande sur des fines feuilles vertes de thé vert japonais, mais peut vite dénaturer le goût d’une composition par la puissance de son arôme.

  • La couleur de la création une fois infusée, nous trouvons parfois des formules aux goûts explosifs, naturels et réellement originaux mais lorsque les plantes s’infusent dans la tasse, la couleur devient fade. Nous avons eu le cas avec Coup de Fouet, la formule était véritablement délicieuse, avec des couleurs qui racontaient très justement l’histoire de la formule. Mais après plusieurs tests, nous nous sommes rendu compte que lorsque que les testeurs infusaient le sachet, ils étaient troublés par le fait que l’eau soit transparente, peu colorée… le plaisir était perdu avant même que la première gorgée soit bue. Nous avons donc ajouté quelques grammes de thé noir aromatisé aux agrumes pour apporter un peu plus d’intensité et de couleur dans la tasse et cela nous a permis aussi de donner un peu plus de caractère à la création.

 
Sans oublier les tests de mise en sachet, de poids, de volume, de température d’infusion, de conservation…
 

Pour cette première collection, une année entière aura été nécessaire pour travailler sur chacune de ces étapes.


Les retours très positifs de cette première collection, de l’univers, des nouvelles saveurs que nous proposons nous encouragent à continuer nos recherches pour trouver de nouvelles compositions. Nous n’avons pas décidé de réinventer le thé et les infusions mais nous sommes fiers de pouvoir proposer une alternative raffinée et délicate dans ce secteur qui a peu évolué depuis l’époque coloniale.
 
Notre travail de recherche porte pour le moment sur une opposition entre deux univers, sur une nouvelle contradiction qui nous permettra d’aller chercher des saveurs nouvelles, peut-être plus d’excentricité, plus de surprises… et de continuer à prendre du plaisir à créer de belles choses ! 

Jeanne-Hervig Pelhate