Le Théier, l'arbre magique (Camellia Sinensis).

culture-de-the-iers-the-de-chine_orig.jpg
Certains théiers chinois produisent depuis plus de 100 ans”

Le théier est un membre de la très grande famille des Théacées, qui regroupent plus de 20 genres de plantes, soit plus de 450 espèces différentes ! Il appartient au genre Camellia. 
 
A l'état sauvage, cet arbre à feuilles persistantes peut atteindre de 4 à 16 mètres de hauteur. Mais dans les cultures humaines, il est souvent beaucoup plus petit. Depuis les années 60, le code international de nomenclature botanique reconnait 3 variétés existant à l'état naturel et cultivées à travers le globe :

Le théier de Chine : Camellia sinensis var. sinensis

Originaire de la célèbre région du Yunnan, il peut atteindre jusqu'à 5 mètres de hauteur. Sa floraison est abondante et ses feuilles vertes-foncées sont petites et épaisses. Le théier de Chine à la caractéristique d'être robuste et de très bien résister à la sècheresse et aux gelées. Ces caractéristiques recherchées des cultivateurs, lui vaut d'être cultivée en Chine, mais aussi au Japon, en Iran, en Turquie et  dans les Etats de l'ex-URSS. On le retrouve souvent dans les plantations de haute altitude. Il est également apprécié pour sa longue durée de vie, à Darjeeling par exemple certains arbres magiques produisent depuis plus de 100 ans.
En ce qui concerne le goût, le théier de Chine donne un thé très parfumé.

Le théier d'Assam : Camellia sinensis var. assamica

Dans la nature, le théier d'Assam peut atteindre jusqu'à 16 mètres de hauteur. A la différence du théier chinois, le théier d'Assam à de grandes feuilles vertes claires et brillantes, souvent longues de plus de 15 cm. L'assamica est beaucoup plus difficile à cultiver car il craint les gelées et la sècheresse. Il est également plutôt fragile face aux attaques des nuisibles et des maladies. Sa durée de vie est inférieure à celle d'un humain, le théier d'Assam à une durée de vie d’au maximum 45 ans.

Le théier du Cambodge : Camellia sinensis var. cambodiensis

Plus grand que le théier chinois, mais plus petit que le théier d'Assam, le théier du Cambodge est reconnaissable à sa couleur et à ses feuilles mi-vertes mi-jaunes. Cette variété n'est pas beaucoup cultivée.

Ces trois principales variétés sont les variétés de base, mais il existe aujourd'hui beaucoup de variétés hybrides.
Par exemple, les scientifiques chinois ont recensés dans les forêts du Yunnan plus de 250 sous variétés de théiers sauvages, des hybrides créés par la nature.

 
Jeanne-Hervig Pelhate